Voici encore une de mes recettes fétiche, je la pratique depuis des années et ça va continuer encore longtemps!!! C'est une valeur sûre, la promesse de se régaler à chaque fois!! L'essayer, c'est l'adopter!!

Elle me vient de mon fameux livre que j'affectionne particulièrement, acheté il y a bien longtemps... "L'art culinaire asiatique" de Charmaine Solomon, spécialiste incontestée, reconnue aussi bien en Europe que dans les pays mêmes d'où viennent des recettes... à savoir : l'Inde, le Pakistan, le Sri Lanka, l'Indonésie, la Chine, la Malaisie, Singapour, la Birmanie, la Thaïlande, le Cambodge, le Laos, le Vietnam, les Philippines, la Corée et le Japon!!! Rien que ça!! Mon seul regret, c'est qu'il n'y ait aucune photo... Mais c'est la garantie d'une recette authentique, pour moi c'est précieux!!!

111

Pour 5 personnes :

6 morceaux de galanga sec ou 4cc de galanga en poudre (Laos) (je mets 6 rondelles de 0,5cm de galanga frais)
1 poulet d'1,2kg en morceaux (je mets 4 cuisses)
2,5 tasses de lait de coco (quand je n'ai pas de crème de coco, je mets 2 boîtes de 40cl de lait de coco)
1 tasse de crème de coco
1/2cc de poivre noir (j'en mets juste un peu)
2 à 3 racines de coriandre fraîche écrasées (je hache les tiges d'un bouquet de coriandre)
2 tiges de citronnele (ou 6 morceaux fins de zeste de citron)
3 piments verts frais (je n'en mets que très peu)
1,5cc de sel
3 feuilles fraîches de citronnier (ou citrus histrix) (j'en mets 5 ou 6)
1cs de nuoc mam
Jus de citron vert selon le goût
3cs de feuilles de coriandre faîche hachées

Si vous utilisez du galanga sec, faites-le tremper 30mn dans de l'eau chaude et réserver.

Si vous utilisez un poulet entier, coupez-le en morceaux (je coupe mes cuisses de poulet en 2 et je les désosse, tout en gardant les os pour donner du goût au bouillon.

Si vous utilisez de la citronnelle, coupez la base et détachez les feuilles dures, puis coupez-les en 3 dans la hauteur. Hachez le coeur tendre.

Si vous utilisez les piments, vous pouvez les mettre à cuire avec le poulet en veillant à ne pas les percer (il vaut mieux être habitué au piment, la cuisine thaïlandaise est assez pimentée en général... moi je sers le piment à part, cru et haché, pour que chaque convive pimente à sa guise).

Mettre les morceaux de poulet dans une casserole avec le lait de coco, le galanga, les racines de coriandre (ou les tiges), la citronnelle (ou les zestes de citron), le sel et les feuilles de citronnier déchirées. Porter doucement à ébullition et laisser mjoter à découvert jusqu'à cuisson du poulet. Remuer de temps en temps.

Ajouter la crème de coco (si vous en utilisez) et remuer constamment jusqu'à repise de l'ébullition. Retirer du feu et ajouter le nuoc mam, le jus de citron et le poivre. Avant de servir, ôter les feuilles dures de citronnelle et les os du poulet (si vous avez utilisé des cuisses), et rectifier l'assaisonnement avec du nuoc mam et du jus de citron si nécessaire.

Servir dans une soupière, ou de grands bols, saupoudré de feuilles de coriandre hâchées et accompagné de riz.

111

Le galanga est un rhizome, qui ressemble un peu au gingembre, si vous n'en trouvez pas, vous pouvez donc le rempacer par ce dernier. On trouve du galanga frais ou du sec, en sachets, dans les épiceries asiatiques. Si vous ne trouvez pas non plus de citronnelle, ou de feuilles de citronnier, remplacez-les par des zestes de citron vert, c'est ce qui s'en rapproche le plus, mais c'est quand même bien meilleur avec les véritables ingrédients...

Photo_508

La recette originale n'en contient pas, mais j'aime rajouter des champignons de paille, et des mini épis de maïs (attention, pas ceux au vinaigre!!), ça fait un plat bien équilibré, puisqu'on a des légumes, des féculents, des protéines, et surtout beaucoup de saveurs!!

Photo_504